L'école des métiers
du cinéma et de l'audiovisuel
Brochure ÉSEC Brochures Portes ouvertes ÉSEC Portes ouvertes Candidater ÉSEC Candidater

Les scénaristes en résidence d'écriture au Moulin d’Andé

11 talentueux étudiants de 3e année de la filière scénariste à l’ÉSEC Paris ont eu la chance de partir en résidence d’écriture au Moulin d’Andé.

L’objectif de ce voyage était d’écrire en 24h une première version de scénario sur le thème du « dernier printemps », qui permettrait de réaliser un court-métrage de 10 minutes. Ce premier jet, a ensuite été réécrit lors de plusieurs ateliers avec les comédiens du Théâtre École. L'aboutissement de ce projet était la mise en voix de ces scénarios par les comédiens du Théâtre École, créant ainsi une première incarnation vivante du récit des scénaristes. 

Lou, une des étudiantes qui a participé à cette belle opportunité, nous partage son expérience et explique un peu plus en détails en quoi consistait ce projet.

ÉSEC ÉSEC ÉSEC ÉSEC ÉSEC ÉSEC ÉSEC

découvrez l'expérience de lou,
AUTRICE DE "DOCTEUR SPOCK" DURANT CE PROJET

Mon projet, « Docteur Spock », parle d'Achille, 25 ans, qui est entré en contact avec une forme de vie extraterrestre (les Lunariens) venue les sauver de la fin du monde qui est proche. Seulement personne ne croit Achille. Car en réalité, Achille souffre de psychose. Il se lance alors dans un périple à la rencontre des extraterrestres durant lequel il devra choisir entre prendre ses médicaments ou vivre sa folie à 100%.

La seule consigne pour imaginer ce projet était de faire maximum 10 pages sur le thème du « dernier printemps » (soit un court-métrage de 10 minutes). Une contrainte complexifiait toutefois cet exercice de création :  nous devions écrire et réécrire un scénario dans un temps restreint : 24h pour créer une première proposition dans la résidence. 

Puis un travail de réécriture en travaillant avec les comédiens, les autres étudiants scénaristes et notre intervenante. C’était une très bonne expérience : elle permet d'apprendre à se concentrer uniquement sur notre travail et à le faire vite et bien. C’était challengeant, la prise de décision devait être rapide et c’est ce qui nous amène à penser autrement les méthodes d'écriture et de narration. 

Après avoir rendu la première version du scénario, nous avions un atelier en demi-groupe avec une intervenante où nous faisions tous des retours sur les projets des uns et des autres. Par la suite, nous avons eu à faire une consultation pour un autre projet que le nôtre : l’objectif était de lire en détails le projet d’un autre scénariste, puis partager des retours précis sur ce qui fonctionnait bien et les passages moins établis. Nous transmettions ainsi quelques pistes de travail et des propositions d’améliorations. 

Un temps d’échange individuel sur notre projet avec une des intervenantes était prévu également afin d’améliorer notre version en cours. Et pour finir, une session de « pitch » a eu lieu afin que nous nous entraînions à présenter notre projet et nos intentions. 

Après ce travail d’écriture et de présentation de nos travaux d’écriture, une mise en voix des scénarios était prévue par les comédiens du Théâtre École.
Celle-ci nécessitait un travail de direction d'acteurs similaire au théâtre et au cinéma. Par exemple, nous avons dû travailler l'intonation, l'intention, le rythme, la vitesse de lecture... Personnellement, j’ai essayé de me mettre à la place du comédien et de lui montrer l’intention que je souhaitais transmettre en lisant moi-même le texte comme je l'imaginais. Les comédiens ont également fait d’autres propositions de jeu, différentes de celles que j'imaginais, mais qui convenaient finalement mieux.

Entendre son texte permet de se rendre compte de ce qui marche et ne marche pas, et d'avoir un avis extérieur sur le scénario, de prendre un peu de recul. C'est assez essentiel quand on écrit. En travaillant avec les comédiens, on se rend compte qu'il y a des tournures de phrases qu'il vaut mieux éviter car elles sont dures à prononcer, ou que certaines des didascalies sont trop longues et peu utiles : il vaut donc mieux les enlever... C'est un dialogue avec le comédien en réalité.

Cette escapade pour mettre en action notre plume au moulin d'Andé était une superbe expérience de création ! Écrire en pleine nature est vraiment ressourçant : c’était un lieu riche et inspirant.

 

Lou ARGENTI - 3e année Scénario, ÉSEC Paris

Les étudiants ont eu la chance de vivre une expérience riche, d’en apprendre plus sur eux-mêmes et de sortir du cadre scolaire : la découverte de la résidence d’écriture et ce projet en collaboration avec des comédiens était un exercice inhabituel et très formateur. Ils ont pu ainsi découvrir leur force de travail dans un temps restreint, ainsi que l’importance que représente les ajustements d’un scénario pour qu’il prenne vie à l’oral ou sur un écran. 

Merci à Lou pour son témoignage et le partage de son projet  « Docteur Spock », rédigé à cette occasion. 

 

 


Découvrez les métiers
du cinéma et de l'audiovisuel


Télécharger
une documentation

Plaquette ÉSEC